images-2

Le Safran du Limousin – La Paradisière

« Aujourd’hui je vous parle Saveurs avec une épice qui évoque l’orient – le Safran dont l’origine est européenne, que l’on nomme aussi « or rouge » et qui est une substance rare et précieuse, tout à la fois épice, remède, teinture et pigment.

Sa récolte a commencé car elle se fait en octobre, pendant seulement 2 à 3 semaines et il est obtenu, à partir de la fleur du Crocus sativus, que l’on appelle aussi, la « Fleur du Paradis ».

images-4

La culture de la fleur du Crocus sativus.

– La fleur de safran est magnifique, elle comporte six pétales lilas, trois étamines jaunes et un pistil rouge vif subdivisé en trois filaments. Ce sont les trois précieux stigmates qui deviendront le fameux « Or Rouge », après séchage et maturation de la fine fleur de safran.

images-5

Le Safran, une épice rare

– La difficulté de production du safran explique à elle seule, la rareté du produit, son prix très élevé et le fait que le safran soit toujours exposé aux fraudes et aux contrefaçons, de toute nature. 

images-3

Le Safran SATIVOR® du Limousin

• Le Safran SATIVOR®*, exclusivement produit par La Paradisière à Laval-sur-Luzège, en Corrèze – est du 100 % pur, millésimé, et de 1ère catégorie selon la norme ISO 3632. Tout comme le vin, le safran possède aussi de nombreux crus ! »

images-3

• Le Safran, une épice rare à déguster !

Célèbre pour ses qualités gastronomiques, le safran épice est un Exhausteur d’arômes, un Colorant alimentaire, et un Aromate.

Il assaille le palais avec ses notes si caractéristiques, pénétrantes et évanescentes, et donne aux plats des teintes chatoyantes qui flattent le regard et stimulent l’appétit.

images-6

• A propos de Christian Michel Lachaud – La Pardisière

– Docteur de l’Université de Genève, spécialisé dans les Sciences Cognitives, Christian Michel Lachaud a repris la ferme familiale après une carrière internationale dans la recherche et l’enseignement.

– Installé comme producteur de safran, de plantes aromatiques et médicinales, il dirige aujourd’hui l’entreprise La Paradisière, ainsi nommée d’après la fleur de safran dite « Fleur du paradis ».

– Les safraneraies de La Paradisière sont situées à proximité immédiate d’une Zone NATURA 2000 ainsi que des gorges de la Vallée de la Dordogne, classées au patrimoine mondial de biodiversité de l’UNESCO.

– Un environnement d’exception préservé de l’activité et des pollutions humaines, une nature superbe qui fait aussi la fierté de la marque.

• Pour en savoir plus sur les Safraneraies de La Paradisière et les produits de l’Epicerie fine, vendus à partir du Safran, visitez le site : http://lesafran.eu/

Françoise Attali – www.danslamaisondefrancoise.fr