Le Jardin

Le Sagneur un métier qui défend l’écosystème

sagneur

Aujourd’hui je vous emmène dans la Petite Camargue, à la rencontre des Sagneurs, ces paysans qui coupent les roseaux ou (les sagnes) pour la réalisation des toits de chaume, des pare-vent et des pare-soleil.

Le Sagneur préserve l’écosystème

Poussant naturellement dans les roselières des étangs de Vauvert, dans le Gard, les roseaux constituent un matériau de qualité, naturel et écologique, utilisé traditionnellement en Camargue, notamment pour les couvertures de toitures des cabanes de gardians.

Le toit en chaume d’une maison de gardian

Le toit en chaume d’une maison de gardian

Le métier de Sagneur

– Le Sagneur est facilement reconnaissable car il passe ses journées dans les marais, de novembre à avril, chaussé de hautes cuissardes avec une faucille à la main.

Le Sagneur pratique la coupe du roseau à la main pour la fabrication des toits de chaume car il est épais, isolant et écolo.

– La technique qu’il a acquise, celle de saisir une brassée de roseaux, de la rabattre vers lui et de la trancher d’un coup sec lui a été transmise par la génération précédente.

les outils du sagneur main

les outils du sagneur main

Le geste traditionnel du Sagneur

Hélas, cette tradition vieille de 700 ans disparait en raison de la mécanisation qui est plus rentable et aujourd’hui, il ne reste qu’une poignée de sagneurs traditionnels en Camargue.

L’action du Sagneur, essentielle pour l’écosystème

Le roseau, un matériau naturel et écolo

Qu’ils travaillent mécaniquement ou à la main, l’action des Sagneurs est essentielle au bon équilibre de la roselière car si aucune coupe des roseaux n’est réalisée ceux-ci s’accumulent et finissent par modifier la structure du sol.

Peu à peu, la circulation de l’eau étant contrariée, on s’éloigne alors de l’écosystème humide de la roselière.

Pour plus d’informations sur le Centre de découverte du Scamandre – camarguegardoise.com

Laisser un commentaire